Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une commission parlementaire refuse de modifier la Constitution pour améliorer le nombre de femmes au Conseil fédéral et dans les autres autorités élues par le Parlement (archives).

KEYSTONE/BUNDESKANZLEI/STEPHANE SCHMUTZ

(sda-ats)

Les femmes ne sont pas près d'être mieux représentées au Conseil fédéral. Une semaine après son homologue du National, une commission du Conseil des Etats rejette nettement une initiative parlementaire qui ouvrirait la voix à un quota de femmes.

Le texte de Raphaël Comte (PLR/NE) a été repoussé par 9 voix contre 4, ont indiqué vendredi les services du Parlement. Il entend contraindre le Parlement à veiller à une représentation équitable des genres lors de l'élection du Conseil fédéral et des autres autorités qu'il élit.

Comme la commission du National, celle des Etats estime que le critère du genre n’a pas sa place dans la Constitution, contrairement à la représentation des régions et des communautés linguistiques, qu’elle considère comme des facteurs essentiels à la cohésion nationale. A ses yeux, il ne faut pas prévoir de nouveaux critères susceptibles de réduire encore la marge de manœuvre dont dispose l’Assemblée fédérale lors des élections.

La commission du National a rejeté un initiative similaire de Maya Graf (Verts/BL) par 16 voix contre 9. Elle avait écarté encore plus sèchement (18 voix contre 5) un texte de Sibel Arslan (Verts/BS) visant à contraindre les partis à présenter au moins un tiers de femmes sur leurs listes de candidats au Conseil national.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS