Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Inde a été frappée mardi par un black-out électrique sans précédent qui a touché la moitié du pays de 1,2 milliard d'habitants. Des réseaux desservant une vingtaine d'Etats dans le nord, l'est et le nord-est du pays se sont effondrés presque simultanément.

Quelque 200 mineurs ont été bloqués pendant six heures dans des mines de charbon au Bengale occidental, à l'est du pays, le black-out ayant empêché l'usage d'élévateurs pour les remonter. Le retour à la normale dans cette zone a permis leur sortie.

Le métro à New Delhi a été immobilisé, 400 trains ont été paralysés et le chaos régnait dans les grandes villes privées de feux de signalisation.

Capacités dépassées

Le ministre de l'Energie, Sushilkumar Shinde, a assuré que cette méga-panne survenue aux alentours de 13h00, heure locale (09h30 en Suisse), était due au fait que des "Etats avaient dépassé leurs capacités autorisées d'approvisionnement sur leur réseau", provoquant un effet domino.

Il a fallu cinq heures pour restaurer le réseau du nord-est de l'Inde, tandis que celui desservant l'est et le nord du pays opéraient respectivement à 35% et 45% de leurs capacités à 18h00, a indiqué le ministre de l'Energie, promu dans la journée ministre de l'Intérieur par un opportun mini-remaniement ministériel.

Dans les rues, les habitants se lamentaient de ne pouvoir se servir d'ordinateurs, de l'absence de climatisation dans la moiteur de la mousson et, pour certains, des retards de livraison.

Aussi aux Etats-Unis

Lundi, le nord du pays a été plongé dans le chaos après la pire panne en Inde depuis 2001. L'ensemble du réseau électrique du nord du pays a lâché peu après 02h00 dans la nuit de dimanche à lundi (22h30 dimanche en Suisse) et n'a pu être rétabli totalement qu'à la fin de la journée.

Dans une volonté de défendre le pays qui cherche à présenter un profil de pays dynamique, le ministre de l'Energie a toutefois rappelé lundi que ce genre de black-out n'était pas l'apanage des pays en développement: celui de 2003 aux Etats-Unis n'avait pu être résolu qu'au bout de "quatre jours", a-t-il dit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS