Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quelque 10'000 civilistes séjourneront chaque année dans le tout nouveau centre au Lac-Noir dans le canton de Fribourg.

Keystone/MARCEL BIERI

(sda-ats)

Le nouveau centre de formation pour les civilistes suisses a été inauguré vendredi au Lac-Noir, dans le district fribourgeois de la Singine. Quelque 280 invités ont assisté à la cérémonie officielle, dont le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann.

Cors des Alpes et fanfare étaient de la partie. "Là-haut, sur la montagne, était un vieux chalet", a chanté un choeur d"écoliers de la région. Et c'est bel et bien au sein des Préalpes fribourgeoises, à un peu moins de 1100 mètres d"altitude, que plus de 200 civilistes affluent de toute la Suisse presque chaque semaine depuis janvier.

Ainsi, quelque 10'000 civilistes y séjourneront chaque année. Les cours portent sur les domaines des soins et de l"assistance aux personnes âgées ou handicapées, de l'encadrement des enfants ou des adolescents, ou encore de la protection de la nature.

La cérémonie marquait également le 20e anniversaire du service civil, dont le nombre d"adeptes continue à croître au fil des ans. En 2015, plus de 18"000 civilistes ont réalisé 1,6 million de journées de service.

Formation renforcée

Entrait aussi en vigueur ce vendredi la révision de la législation sur le service civil. Le nouveau campus contribuera à l'amélioration quantitative et qualitative de la formation des civilistes, décidé par le Parlement fédéral l"automne dernier, a souligné Johann Schneider-Ammann. En tant que chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche, il en est le ministre de tutelle.

La formation, axée essentiellement sur la pratique, est désormais obligatoire pour tous les civilistes. Et sa durée est prolongée, jusqu"à deux voire trois semaines.

Il est symbolique que ce centre soit installé sur le site d"une ancienne caserne, a commenté le conseiller fédéral. Cela reflète selon lui la bonne collaboration nécessaire entre son département et celui de la défense, de la protection de la population et du sport. Et tant pour le service armé que pour le service sans arme, il y a "la même idée de contribuer à la paix et à une société solidaire".

"L"écrin de verdure et de calme" où est situé le campus est lui aussi symbolique des missions de paix et d"engagement pour la communauté assumées par les civilistes, a relevé de son côté la présidente du Conseil d"Etat fribourgeois Marie Garnier. Ce centre rejoint la longue liste d"institutions abritées par le canton de Fribourg et oeuvrant dans le même sens, comme les instituts du fédéralisme, du dialogue interreligieux, ou encore du plurilinguisme.

Chantier ardu

Le centre de formation devait impérativement quitter fin 2015 le site de Schwarzenburg (BE), devenu trop exigu. Le canton de Fribourg avait négocié avec les autorités fédérales pour pouvoir l'accueillir au Lac-Noir, site que l'armée allait justement laisser vacant dès 2016. Il y a investi environ 28 millions de francs.

Il a fallu des travaux intenses pour revaloriser en moins de deux ans cet ancien camp militaire. Le site a été rénové, agrandi, et doté d"infrastructures sportives variées qui lui permettent de réaliser sa deuxième vocation de centre de sport et loisirs. L'ensemble s'étend sur 44'000 m2 et la surface au sol des bâtiments représente 14'000 m2.

Ce projet n"a pas été de tout repos, a relaté Erwin Jutzet, conseiller d"Etat fribourgeois en charge de la sécurité et de la justice. Il a nécessité de nombreuses luttes, même si celles-ci n'étaient pas de nature guerrières, a-t-il rappelé: luttes contre d"autres régions également intéressées à accueillir le centre, contre la montre au vu du court délai, contre des recours qui ont pu être résolus par des compromis, et contre les imprévus du chantier (une inondation l"hiver dernier et des intempéries au début de cette année).

Le dossier n"est pas encore clos. Restent à venir l"attribution d"un statut autonome au site du Lac-Noir, ainsi que la construction d"une halle triple. Erwin Jutzet souhaite présenter ces deux objets ces prochains mois au Conseil d"Etat, puis au Grand Conseil.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS