Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président Donald Trump a affirmé que le nouveau décret sur l'immigration réglera les questions contestées en justice.

KEYSTONE/EPA ABACA POOL/OLIVIER DOULIERY / POOL

(sda-ats)

La Maison-Blanche a repoussé à la semaine prochaine la publication d'une nouvelle version du décret interdisant l'accès aux Etats-Unis aux ressortissants de plusieurs pays, a indiqué mercredi un responsable américain. Le premier décret a été suspendu par la justice.

Le président américain Donald Trump avait affirmé la semaine dernière que cette publication était attendue au cours de cette semaine. Il avait alors expliqué que le nouveau texte réglerait les questions juridiques soulevées dans l'Etat de Washington, à San Francisco et ailleurs lors de la publication, le 27 janvier, par la version originale.

La justice avait suspendu ce premier décret interdisant temporairement au nom d'impératifs de sécurité l'entrée sur le territoire américain des ressortissants de sept pays majoritairement musulmans du Moyen-Orient et d'Afrique (Iran, Irak, Syrie, Yémen, Libye, Soudan et Somalie).

Sa rapide mise en oeuvre, à l'origine de scènes chaotiques dans des aéroports, avait suscité des protestations aux Etats-Unis et à l'étranger.

Guerre des toilettes

Le gouvernement américain a, en revanche, mis fin à un dispositif fédéral pour mieux protéger les droits des étudiants transgenres. Les ministères de la justice et de l'éducation, dirigés tous deux par des conservateurs chrétiens, ont publié mercredi soir un bref communiqué indiquant qu'ils "retiraient les recommandations faites au titre de l'article IX (anti-discrimination, ndlr) en 2015 et 2016", sur l'accès à des installations non mixtes, comme des vestiaires ou des toilettes par exemple.

Il revient donc de nouveau aux Etats fédérés et aux districts scolaires de trancher dans ce qui avait été surnommé "la guerre des toilettes". Elle avait été déclenchée par le gouverneur de Caroline du Nord d'alors, Pat McCrory, qui imposait notamment l'utilisation des toilettes publiques en fonction de l'identité sexuelle et non de l'identité de genre.

La promulgation de cette disposition jugée discriminatoire a immédiatement déclenché un mouvement de protestation, incarné par des artistes mais aussi de nombreuses multinationales.

Le président Barack Obama avait pris le parti de mettre en oeuvre des mesures fédérales au titre de l'article IX permettant aux écoliers et étudiants de se rendre dans les toilettes et les vestiaires du genre avec lequel ils s'identifient et non pas celui qui est sur leur acte de naissance.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS