Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nouveau directeur du Musée d'art moderne et contemporain (Mamco) de Genève est connu. La fondation ad hoc a désigné le Genevois Lionel Bovier, 45 ans, pour succéder dès janvier 2016 à Christian Bernard, qui part à la retraite.

Etabli à Zurich, Lionel Bovier a longtemps travaillé comme critique d'art et commissaire d'exposition indépendant, a indiqué mercredi la Fondation du Musée d'art moderne et contemporain. Il dirige depuis dix ans la maison d'édition d'art JRP Ringier qu'il a fondée en 2004, la première de Suisse dans le domaine, selon la Fondamco.

Lionel Bovier possède des qualités entrepreneuriales avérées, une connaissance approfondie du milieu de l'art et l'expérience de la direction d'un espace d'exposition, relève la Fondamco. Il dispose en outre d'un vaste réseau, tant national qu'international.

Le nouveau directeur présentera à l'automne ses projets pour le Mamco. Tout en respectant son héritage, il aura pour tâche de faire évoluer la mission du musée, devenu depuis sa fondation il y a 20 ans un lieu-clé de l'art contemporain en Suisse et à l'étranger sous la direction de Christian Bernard, note la Fondamco.

Experts sollicités

Le processus de recrutement pour trouver un successeur à Christian Bernard, concepteur et directeur du Mamco depuis sa création en 1994, a été ouvert il y a près d'un an. De nombreuses candidatures suisses et internationales ont été examinées.

Pour faire son choix, le conseil de fondation a été appuyé par une commission de neuf membres: trois représentants de la Ville et du canton de Genève, trois membres de la fondation privée soutenant le Mamco et trois experts internationaux, à savoir le directeur de la Tate Modern de Londres, le président du Musée Picasso de Paris et le directeur du Musée d’art moderne Grand-Duc-Jean au Luxembourg.

ATS