Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Service sismologique suisse (SED) à l'EPF Zurich a amélioré son modèle d'aléa sismique. Le modèle actualisé est plus fiable et confirme que "les séismes sont pour la Suisse un danger à prendre au sérieux".

Le modèle 2015 remplace celui de 2004. Il permet une évaluation "nettement plus fiable", a indiqué mardi le SED. Il est basé sur des modèles prévisionnels améliorés, de nouvelles données beaucoup plus précises et des évaluations révisées de sources historiques.

Dans le nouveau modèle, le Valais reste la région qui présente le danger sismique le plus élevé, suivi de Bâle et des Grisons. Par rapport à l'ancien modèle, les Grisons, plus particulièrement l'Engadine, affichent une sismicité en légère hausse. Dans l'ensemble, les mouvements du sol attendus dans tout le pays sont un peu plus forts que dans l'ancien modèle.

Plus de 500 séismes par an

Chaque année, plus de 500 séismes sont enregistrés en Suisse. Des tremblements de terre d'intensité moyenne surviennent régulièrement. "Un tremblement de terre puissant, voire dévastateur peut se produire n'importe quand et n'importe où en Suisse", souligne le SED.

Le modèle d'aléa sismique sert de base pour les spécialistes et les autorités lorsqu'il s'agit de prendre une décision sur la gestion des risques. Ces données sont aussi particulièrement importantes pour les ingénieurs civils qui conçoivent des bâtiments et des infrastructures selon les normes parasismiques.

Deux nouvelles cartes

Le modèle d'aléa sismique 2015 comporte deux nouvelles cartes accessibles aux spécialistes et à la population: l'une indique les conséquences engendrées par des séismes de différentes amplitudes et l'autre montre la fréquence des tremblements de terre à partir d'une certaine magnitude.

A titre d'exemple, un séisme de magnitude 6,6 dans la région de Bâle ferait entre 1000 et 6000 morts, 45'000 blessés, 1,6 million de sans-abri et entre 50 et 140 milliards de francs de dégâts.

Le SED est le service compétent de la Confédération en matière de tremblements de terre. Il surveille l'activité sismique de la Suisse et des régions limitrophes et évalue l'aléa sismique. Il informe la population, les médias et les autorités en cas de séisme.

www.seismo.ethz.ch/index_FR

ATS