Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Wellenberg, près de Wolfenschiessen (NW), est toujours sur la liste des sites potentiels pour construire un dépôt de déchets radioactifs (archives).

KEYSTONE/URS FLUEELER

(sda-ats)

Les Nidwaldiens ont une nouvelle fois exprimé dimanche leur opposition au stockage de déchets radioactifs sur leur territoire. Ils soutiennent leur gouvernement cantonal qui demande au Conseil fédéral de ne pas retenir le site du Wellenberg.

A une très nette majorité de 89%, les votants ont approuvé la prise de position de leur gouvernement concernant le Wellenberg. La participation a atteint 35,5%.

Le vote portait sur la réponse donnée par le gouvernement à une procédure de consultation de la Confédération à propos du stockage de déchets faiblement et moyennement radioactifs. Dans sa réponse, l'exécutif cantonal estime que le site du Wellenberg ne convient pas.

Activité sismique

Le gouvernement invoque des raisons géologiques. La zone connaît en effet une activité sismique importante. Il invite donc le Conseil fédéral à retirer le Wellenberg de la liste des sites potentiels.

Trois sites devraient rester en lice pour le stockage de déchets nucléaires en couches géologiques profondes: le versant nord des Lägern (AG/ZH), le Jura-est (AG) et le Weinland zurichois. Les sites Pied sud du Jura (SO/AG), Südranden (SH) et Wellenberg sont considérés comme option pour un dépôt destiné aux déchets faiblement et moyennement radioactifs.

Les Nidwaldiens doivent obligatoirement être consultés lorsqu'il s'agit du Wellenberg. Ce droit remonte aux années 1980, lorsque le site a été évoqué pour la première fois comme lieu de stockage possible pour des déchets radioactifs.

A l'époque, le gouvernement cantonal s'était montré favorable au projet de la Confédération. La population n'avait pas apprécié. Une initiative avait été lancée: elle exigeait que les citoyens puissent toujours avoir leur mot à dire lorsqu'il s'agit du site du Wellenberg. Elle avait été acceptée en votation.

Sondages exploratoires

En 1988, les Nidwaldiens avaient rejeté une réponse partiellement positive du gouvernement cantonal à une demande de sondages exploratoires. En 1995 et en 2002, ils avaient refusé que l'on accorde des autorisations pour des forages au Wellenberg.

En 2011, les citoyens de Nidwald s'étaient à nouveau exprimés sur le sujet. Ils avaient approuvé à près de 80% une missive du gouvernement demandant au Conseil fédéral de retirer le Wellenberg de la liste des sites potentiels.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS