Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé mercredi sur une note positive, une séance dans l'ensemble peu mouvementée. Le SMI a toutefois inscrit un nouveau plus haut de l'année peu avant la fin de la journée.

Le SMI a fini en hausse de 0,49% à 9526,79 points, proche du nouveau plus haut de l'année de 9357,90 points. Le SLI a gagné 0,68% à 1424,95 points et le SPI 0,52% à 9665,61 points. Sur les trente blue chips, 26 ont progressé, trois reculé et SGS est resté inchangé.

Les valeurs cycliques ont tiré l'indice vers le haut, alors que les poids lourds défensifs l'ont freiné et l'ont empêché de faire la même performance que les autres marchés européens.

Les craintes d'une prochaine hausse du taux directeur de la Fed ont de nouveau un peu diminué après que, mardi soir, un de ses représentants avait laissé entrevoir une augmentation en septembre déjà. Ce mercredi, les données de l'emploi privé ADP en juillet aux Etats-Unis se sont révélées plus faibles que prévu. Elles sont considérées comme un indicateur avant les chiffres officiels, attendus vendredi.

Swatch gagnant du jour

Le plus gros gagnant du jour est Swatch (+2,6%), qui a été porté par une étude d'Exane BNP consacrée au secteur du luxe et dans laquelle les analystes prévoient une reprise du marché chinois des produits de luxe au 2e trimestre. Swatch est un de leurs favoris du secteur. Tout comme pour Richemont (+0,4%), leur recommandation pour l'horloger biennois est à "outperform".

ABB (+2,2%) a été dopé par un article faisant état de la prétendue volonté du nouvel actionnaire de référence Cevian d'augmenter sa participation jusqu'à 20% et d'en devenir ainsi le premier actionnaire, avec l'intention de s'allier à la société de participation Investor AB de l'industriel suédois Jacob Wallenberg. Ces deux sociétés détiennent déjà près de 15% d'ABB.

Les autres gros gagnants sont Aryzta (+2,5%), Clariant (+2,0%) et LafargeHolcim (+1,8%). Selon les spécialistes, on assiste à un mouvement de correction de l'action LafargeHolcim, après la chute de près de 10% consécutive à la fusion.

Transocean (+0,5%) a regagné un peu de terrain après avoir chuté de 4,5% la veille. Le titre souffre toujours des faibles prix du pétrole brut. L'entreprise devait par ailleurs dévoiler ses chiffres trimestriels mercredi soir après la clôture de Wall Street.

UBS fait mieux que Credit Suisse

Aux bancaires, UBS (+1,1%) a fait mieux que Credit Suisse et Julius Baer (chacun +0,4%). Aux assurances, Bâloise a gagné 1,1% et Swiss Life 1,5%, alors que Zurich (+0,1%) est resté en retrait avant la publication de ses chiffres, jeudi. Swiss Re (-0,2%) a légèrement reculé.

Les poids lourds défensifs ont fait moins bien que la moyenne, freinant l'indice. Nestlé a gagné 0,1%, Roche 0,4% et Novartis 0,5%. Ce dernier devra compléter la notice de son médicament Gilenya, destiné au traitement de la sclérose en plaques, d'un avertissement sur des effets secondaires.

Actelion finit sur un gain de 0,4%, après avoir souffert la veille de la fin des spéculations sur l'intérêt de Shire. Syngenta (-0,1%) a aussi légèrement reculé.

Sur le marché élargi, la porteur Repower a chuté de 19% et le bon de participation de 2,8%. L'action Looser a reculé de 9,1%. Les deux entreprises ont lancé des avertissements sur bénéfice. Repower prévoit une perte de près de 100 millions de francs au 1er semestre et Looser un bénéfice en baisse de près de 40%.

Dans le camp des gagnants, Meyer Burger a pris 4,3% après des chiffres étonnamment bons de l'américain First Solar, qui ont éveillé l'espoir d'une augmentation des volumes de vente.

ATS