Toute l'actu en bref

Les initiants prévoient une nouvelle exposition nationale en 2027 sur l'aérodrome de Dübendorf (ZH), qui a déjà accueilli notamment les Rolling Stones et Madonna. La vaste zone prévue est dessinée en couleur sur une photo aérienne.

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

"X-27 - Rendez-vous Suisse", c'est le nom d'un nouveau projet d'exposition nationale suisse prévu pour 2027, soit 25 ans après Expo.02. Il s'articule autour de l'aérodrome et du parc d'innovation de Dübendorf (ZH), ont annoncé ses promoteurs à l'ats.

L'idée émane notamment d'anciens d'Expo.02, la journaliste Marina Villa, qui fut porte-parole alémanique de la manifestation, l'architecte Sergio Cavero, ex-responsable de l'Arteplage d'Yverdon-les-Bains (VD) et le scénographe Peter Sauter. Elle a pris naissance l'été dernier après l'échec en votation du projet lancé par la Suisse orientale, a indiqué M. Sauter, président du comité de X-27.

Bien que basé à Dübendorf, il s'agit d'un projet national, soulignent ses concepteurs. Le X de X-27 rappelle le croisement des pistes de l'aérodrome, mais aussi la croix suisse. L'endroit, qui a accueilli les Rolling Stones et Madonna, est "idéal pour un usage temporaire".

Mieux, il appartient à la Confédération, et donc "à tous les Suisses", souligne M. Sauter. Enfin, il est facile à sécuriser, les voies d'accès sont optimales et l'espace à disposition est énorme: 180 hectares, soit plus du triple des surfaces utilisées pour Expo.02.

Espace en reconversion

L'aérodrome militaire de Dübendorf est actuellement en pleine reconversion puisqu'il doit se muer en champ d'aviation civil et base d'hélicoptères. En outre, l'antenne zurichoise du Parc suisse d'innovation va y prendre ses quartiers cet été, ce dont les concepteurs de X-27 entendent profiter.

En 2027, les surfaces disponibles pour le parc d'innovation seront encore loin d'être utilisées, note M. Cavero. Y réaliser une exposition nationale serait une occasion unique de construire des infrastructures dont profiteraient ensuite tous les usagers de l'endroit.

Le principal défi sera d'intégrer une éventuelle exposition nationale dans le concept d'utilisation du site, en raison de la "complexité politique" d'une telle entreprise, ajoute l'architecte.

"Rendez-vous" d'une nation

En termes de contenus, les concepteurs de X-27 entendent placer l'humain au centre de ce "Rendez-vous" d'une nation et mettre en scènes diverses interactions sous forme de pavillons thématiques décrits avec les slogans suivants: "Suisse x monde", "identité x multiculturalisme", "réel x virtuel", "nature x technologie", "savoir x vérité", "croissance x avenir", entre autres.

"Rendez-vous" est un concept compréhensible dans toutes les langues nationales et en anglais, et une fois par génération, la Suisse a besoin d'un rendez-vous, a relevé Marina Villa. Une expérience collective sous forme de rencontre avec soi-même, c'est ce que X-27 veut proposer.

"Crowdfunding" pour commencer

Le budget prévu est de 800 millions de francs, soit la moitié de ce qu'a coûté au final Expo.02. L'unité de lieu facilite les choses: les procédures d'autorisation par exemple seraient plus simples que pour quatre Arteplages répartis sur quatre cantons.

Les collectivités publiques fourniraient 500 millions de francs - 400 pour la Confédération et 100 pour les cantons et les communes - et les sponsors 150 millions, tandis que 100 millions sont attendus des recettes de billetterie et 50 d'autres sources. L'affluence escomptée est similaire à celle d'Expo.02 (4,2 millions de visiteurs).

Dans l'immédiat, le comité de X-27, jusqu'ici bénévole, va lancer une opération de financement participatif ("crowdfunding") à hauteur de 100'000 francs. Pour la suite, un crédit de planification de 5 millions est espéré, réparti à parts égales entre la Confédération et les cantons.

Selon M. Sauter, les contacts pris avec les différents responsables communaux, cantons et fédéraux sont positifs, en particulier du côté du parc d'innovation.

www.x-27.ch

ATS

 Toute l'actu en bref