Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

François Hollande n'arrive toujours pas à redresser la barre de sa cote de popularité dans les sondages (archives).

Keystone/AP/THIBAULT CAMUS

(sda-ats)

La cote de popularité de François Hollande a encore reculé d'un point pour s'établir à 18%, selon un sondage BVA pour Orange et iTELE publié samedi. C'est le pourcentage le plus bas depuis son arrivée à l'Elysée en 2012.

Au total, 81% des personnes interrogées déclarent avoir une mauvaise opinion du chef de l'Etat français, soit une hausse d'un point par rapport à l'édition de mai du baromètre politique de cet institut de sondage.

La popularité du chef de l'Etat, dans un contexte de contestation persistante du projet de loi Travail, est très inférieure aux scores les plus bas atteints par ses prédécesseurs, qu'il s'agisse de Nicolas Sarkozy (30%), Jacques Chirac (32%) et François Mitterrand (31%), qui avaient également été relevés dans des contextes agités, souligne BVA.

Alain Juppé en tête

Après avoir touché son plus bas niveau en mai, la cote de popularité du premier ministre Manuel Valls gagne un point pour atteindre 25% de bonnes opinions. Dans le classement des personnalités politiques, le maire de Bordeaux Alain Juppé, candidat à l'investiture de la droite pour l'élection présidentielle de 2017, perd deux points mais reste en tête, avec 44% de sondés qui souhaitent le voir jouer un rôle politique accru.

Il devance de deux points l'ancien animateur de télévision Nicolas Hulot, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron occupant la troisième place du podium (40%, en recul de cinq points).

Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les 1254 répondants ont été recrutés par téléphone puis interrogés via internet les 20 et 21 juin.

ATS