Toute l'actu en bref

Europa-Park est le deuxième parc d'attractions d'Europe derrière Disneyland (archives).

KEYSTONE/DPA/ROLF HAID

(sda-ats)

Etoffant son offre avec des dîners spectacles et un nouveau quartier, Europa-Park affiche une nouvelle fois une fréquentation record en 2016. Le parc d'attractions sis à Rust, dans le land allemand du Bade-Wurtemberg, a accueilli plus de 5,5 millions de visiteurs.

Deuxième parc d'attractions d'Europe en termes de fréquentation derrière le Parc Disneyland près de Paris, Europa-Park attribue vendredi dans un communiqué la croissance de la fréquentation à l'expansion de son offre. Outre l'organisation des dîners spectacles "Cirque d'Europe" depuis novembre, l'entreprise en mains de la famille Mack a inauguré durant l'été un nouveau quartier thématique européen, "Irlande - Univers des enfants".

Le parc, qui compte depuis juillet 16 quartiers, indique avoir investi dans ce projet 20 millions d'euros (22,3 millions de francs). Europa-Park a aussi consacré 10 millions d'euros pour la nouvelle salle de spectacle "Europa-Park Arena" d'une capacité de 6000 places.

Cette année, Europa-Park ouvrira une nouvelle attraction, appelée "Project V", laquelle constitue le plus grand investissement jamais consenti par l'entreprise pour un seul projet. Sous un dôme de 16 mètres de hauteur, les visiteurs, installés dans des gondoles du type télésiège, pourront visionner un film consacré aux pionniers de l'aviation projeté sur un écran de 21 mètres de diamètre.

Nouvel hôtel

Affichant un taux d'occupation très élevée, l'offre hôtelière d'Europa-Park sera étoffée d'ici l'an prochain, avec un nouvel hôtel disposant de 1000 lits. 2019 marquera l'ouverture d'un parc aquatique.

Inauguré en juillet 1975, Europa-Park est devenu un géant des loisirs doté de cinq hôtels, plus de 50 restaurants - dont l'un a décroché deux étoiles au Michelin - et plus de 60 attractions, dont 13 montagnes russes. Quelque 3600 personnes travaillent sur le site de Rust, village tout proche de la frontière franco-suisse, entre Strasbourg et Bâle.

ATS

 Toute l'actu en bref