Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nouveau recours contre la décision de la préfète

Le mouvement autonomiste "Moutier, ville jurassienne" a également déposé un recours contre la décision de la préfète du Jura bernois (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Un deuxième recours a été déposé après l'invalidation du vote sur l'appartenance cantonale de Moutier (BE). Après la municipalité prévôtoise, c'est le mouvement autonomiste "Moutier, ville jurassienne" qui recourt contre la décision de la préfète du Jura bernois.

Ce recours, qui était attendu, a été officialisé vendredi dans un communiqué de "Moutier, ville jurassienne". Il est formé "par des citoyens de Moutier contre une décision considérée comme inacceptable en regard de la volonté démocratiquement et régulièrement exprimée par la majorité du corps électoral", a écrit le mouvement.

Pour mémoire, la préfète du Jura bernois, Stéphanie Niederhauser, a invalidé la semaine dernière le vote du 18 juin 2017, lors duquel l'adhésion au canton du Jura l'avait emporté dans les urnes. La préfète a fait état d'une "propagande non admissible" de la part des autorités de Moutier pour justifier sa décision.

Cette mesure "reflète un esprit revanchard et la volonté du pouvoir bernois de ne pas lâcher Moutier", s'est insurgé vendredi "Moutier, ville jurassienne" dans son communiqué. Le mouvement a ajouté que la décision préfectorale avait été "instruite à charge contre la volonté électorale des Prévôtois."

Longue procédure à venir

Comme celui de la municipalité, le recours de "Moutier, ville jurassienne" a été déposé auprès du Tribunal administratif du canton de Berne. Ce recours ne constitue qu'une étape dans une procédure judiciaire qui s'annonce longue. Les autonomistes, tout comme les antiséparatistes d'ailleurs, ont déjà laissé entendre qu'ils iraient jusqu'au Tribunal fédéral pour obtenir gain de cause.

La prochaine échéance importante pour Moutier est le 25 novembre, date des élections municipales. Le maire sortant, l'autonomiste PDC Marcel Winistoerfer, sera contesté dans les urnes par le candidat antiséparatiste Patrick Tobler, président de l'UDC du Jura bernois. Le scrutin constituera un excellent baromètre pour mesurer l'état des forces en présence.

Pour ce scrutin également, la justice a d'ores et déjà été saisie par des citoyens antiséparatistes. Ceux-ci ont annoncé jeudi, par la voix de leur avocat, qu'ils avaient déposé un recours contre les autorités prévôtoises, afin de demander un report des élections. Ils accusent Marcel Winistoerfer et ses partisans d'exercer "une propagande officielle inadmissible" et de se comporter "comme un groupe militant".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.