Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le repli des chiffres d'affaires dans le commerce de détail en Suisse s'est poursuivi en février 2016. En termes nominaux, les ventes ont baissé de 0,9% en un an. Corrigées de l'effet des jours ouvrables et fériés, elles ont fléchi de 0,2% en termes réels.

Au regard du mois précédent, les chiffres d'affaires nominaux ont fléchi de 0,4% en données ajustées des variations saisonnières, a annoncé vendredi l'Office fédéral de la statistique (OFS). En termes réels, soit compte tenu du renchérissement, et désaisonnalisés, le tassement en glissement annuel s'est lui aussi inscrit à 0,4%.

Corrigés de l'effet des jours ouvrables et des jours fériés, les chiffres d'affaires du commerce de détail sans les carburants ont augmenté de 0,3% en termes réels en février 2016 par rapport à février 2015 (-0,2% en termes nominaux).

Les denrées alimentaires, boissons et tabac ont généré des revenus en augmentation de 0,7% en termes réels, alors qu'ils ont baissé de 0,2% en termes nominaux. Le secteur non alimentaire a aussi vu ses ventes gagner 0,9% (-1,1% nominal).

Comparés aux mois de janvier, les chiffres d’affaires du commerce de détail sans les carburants se sont contractés de 0,4%, aussi bien en termes réels que nominaux. Les ventes du commerce de détail de denrées alimentaires, boissons et tabac se sont quant à elles également tassées, soit de 0,8% en termes réels et de 0,5% en termes nominaux. Celles du secteur non alimentaire sont restées stable (-0,6% en termes nominaux).

ATS