Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La confection en magasins devrait encore souffrir ces prochaines années (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les secteurs de la confection et de l'ameublement restent sous pression, avec un nouveau recul de leurs chiffres d'affaires l'an passé. Le marché des articles de sport - favorisé par un long hiver - et celui du jouet ressortent gagnants.

Le principal secteur non alimentaire, à savoir la confection, a encore cédé du terrain en 2017, même si de façon moins prononcée que les années précédentes, constate jeudi l'institut d'études de marché GfK Suisse. Le chiffre d'affaires de la branche a fléchi de 3% à 8,78 milliards de francs.

Au cours des six dernières années, le manque à gagner du secteur de la mode atteint 1,9 milliard de francs. Les ventes en ligne de la branche, elles, ont par contre progressé l'an passé, leur part passant de 14% à 16%.

Les meubles aussi

L'exercice écoulé s'est également avéré difficile pour le marché de l'ameublement, en recul de 2% à 5,26 milliards de francs. C'est toutefois mieux qu'espéré, grâce aux nouvelles modes en matière de literie. La part des ventes en ligne a progressé de 6% à 7%.

Quant au marché des articles de sport, la météorologie aidant, il a enregistré une hausse de 3% à 1,8 milliard de francs. Les ventes sur Internet ont connu une croissance encore plus vigoureuse et leur part s'est étoffée à 11% en 2017, contre 8% l'année précédente.

Croissance aussi sur le front des petits jouets: dopées par la déférlante des toupies anti-stress "spinners", les ventes du secteur ont crû de 2% à 470 millions de francs. La part en ligne représente désormais 9% du chiffre d'affaires (7% en 2016).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS