Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cayenne - Le lancement de la fusée européenne Ariane 5 a dû être reporté jeudi soir pour la deuxième journée consécutive. En cause: un problème de pressurisation.
Le lanceur, qui doit mettre sur orbite deux satellites, devait initialement décoller à 18h41 locales (23h41 suisses) du centre spatial de Kourou, en Guyane française. Mais le compte à rebours s'est interrompu à 17 secondes de son terme.
Arianespace a alors reprogrammé le lancement mais la procédure a de nouveau été suspendue à 19h48, à 16 secondes cette fois de l'échéance, ce qui supprimait toute possibilité de décollage dans la fenêtre de tir calculée pour ce jeudi.
"En dépit de nos efforts, nous avons eu de nouveau un 'rouge' lié à un problème de pressurisation de l'étage inférieur du lanceur ", a expliqué le P-DG d'Arianespace, Jean-Yves Le Gall, visiblement déçu, dans la salle de contrôle Jupiter. La date d'une nouvelle tentative n'a pas encore été avancée par Arianespace.
Mercredi déjà, la procédure avait dû être interrompue une quarantaine de minutes avant le début de la fenêtre de tir en raison d'une fuite détectée cette fois dans l'étage supérieur du lanceur européen.
La 195e mission d'Ariane, le 51e d'une fusée Ariane 5, doit mettre sur orbite géostationnaire le satellite de télécommunications Arabsat 5A pour le compte d'Arabsat et le satellite Coms de communication et de surveillance océanique et météorologique pour le compte du coréen Korea Aerospace Research Institute.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS