Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La plainte au civil d'Edward Snowden avait déjà été déboutée en première instance fin juin (archives).

KEYSTONE/AP The Guardian/GLENN GREENWALD AND LAURA POITRAS

(sda-ats)

La justice norvégienne a de nouveau débouté mercredi l'ex-consultant de l'Agence de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden. Il demandait des garanties contre une éventuelle extradition s'il venait chercher une récompense en Norvège.

La cour d'appel de Borgarting (Oslo) a estimé ne pas être habilitée à examiner de manière préalable si les conditions d'une possible extradition vers les États-Unis sont remplies, c'est-à-dire avant même que M. Snowden ne foule le sol norvégien et que Washington ne fasse une demande formelle.

Inculpé d'espionnage dans son pays après avoir révélé l'ampleur des programmes de surveillance de la NSA, l'Américain, aujourd'hui réfugié en Russie, avait saisi la justice pour pouvoir venir chercher le prix Ossietzky de la liberté d'expression sans risque d'être renvoyé outre-Atlantique.

Sa plainte au civil avait déjà été déboutée en première instance fin juin pour les mêmes motifs. Le prix Ossietzky, qui lui avait été attribué en mars par la branche norvégienne du PEN Club, doit être remis le 18 novembre.

En septembre 2015, Edward Snowden n'avait déjà pas pu se rendre en Norvège pour y recevoir une autre récompense pour la liberté d'expression, le prix Bjornstjerne Bjornson, qu'il avait dû accepter par vidéoconférence.

L'ex-ingénieur informaticien a par ailleurs été proposé pour le prix Nobel de la paix, également décerné en Norvège, qui sera attribué le 7 octobre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS