Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins cinq personnes ont été tuées mercredi soir dans l'est de la Turquie par un tremblement de terre dont le bilan pourrait s'alourdir. Le séisme est survenu moins de trois semaines après celui qui a frappé cette région, faisant 600 morts et au moins 4150 blessés.

"Vingt personnes ont été retrouvées vivantes et cinq sont mortes", a déclaré à la presse le vice Premier ministre Besir Atalay, qui s'est rendu sur le lieu du drame. D'autres personnes seraient prisonnières des décombres, mais M. Atalay n'a pas apporté de précisions quant à leur nombre.

Le séisme, d'une magnitude de 5,6, a eu lieu à 19h23 GMT (20h23 en Suisse). Son épicentre était localisé dans le district d'Edremit, a indiqué la chaîne d'information en continu NTV. Ce district est situé à environ 15 kilomètres de la province de Van, frappée le 23 octobre par un séisme de magnitude 7,2.

Mercredi soir, 25 bâtiments se sont effondrés, dont 22 étaient vides, provoquant des mouvements de panique, a précisé le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu. "Les opérations de secours et de recherche continuent dans trois immeubles", a-t-il ajouté.

Deux hôtels

Selon la télévision nationale TRT, parmi les immeubles effondrés figurent deux hôtels, dans lesquels se trouvaient un nombre non précisé d'occupants, ce qui explique que le bilan pourrait s'alourdir. Elle a précisé que plusieurs des bâtiments qui se sont effondrés avaient été endommagés lors du séisme du 23 octobre.

Neuf avions transportant près de 300 sauveteurs ont été envoyés sur place. Les opérations de sauvetage se poursuivaient dans la nuit avec des pelles mécaniques, sous les feux de puissants projecteurs.

"Il est trop tôt pour savoir s'il s'agit d'une réplique (du tremblement de terre du 23 octobre) ou d'un (nouveau) séisme", a déclaré à NTV le professeur Mustafa Erdik, directeur de l'Observatoire Kandili de géophysique à Istanbul.

ATS