Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un médecin de la Rega effectue une intubation avec un vidéo-laryngoscope, lors d'une démonstration.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

La Rega se dote d'équipements de pointe pour faire face à ses missions. Elle va tester un système d'alarme laser pour détecter les obstacles et disposera bientôt d'un équipement d'imagerie médicale efficace à l'extérieur.

L'ensemble des hélicoptères de sauvetage et des avions-ambulance Rega seront prochainement pourvus de vidéo-laryngoscopes. Cet équipement d'imagerie médicale, de taille réduite, permet d'améliorer la prise en charge des fonctions respiratoires.

"La base de Berne l'a testé et c'est très concluant", a expliqué jeudi à l'ats Werner Marty, pilote et chef de la base de Lausanne. Le dispositif facilite le traitement des patients inconscients qui doivent être intubés. L'image sur l'écran a une bonne visibilité, même en cas de luminosité extrême, comme sur un glacier.

Sécurité

La Rega s'efforce également d'améliorer la sécurité de ses équipages et de ses patients. Elle va tester ce printemps, en collaboration avec le fabricant d'hélicoptères Leonardo, un système d'alarme laser pour détecter automatiquement les obstacles à la navigation aérienne.

"Le système est pour l'instant utilisé sur des appareils militaires. La Rega est la première organisation civile à vouloir en équiper ses appareils", a expliqué Werner Marty.

Scannage permanent

Durant le vol, le laser scanne l'environnement en permanence. Il est capable de détecter les câbles les plus minces et les mâts sur une distance de deux kilomètres, estime la Rega. Des vols tests seront effectués dans des vallées de montagne du nord de l'Italie, en collaboration avec le fabricant.

Si les tests sont positifs, le dispositif sera intégré à l'équipement des trois hélicoptères toute météo AW169 FIPS prévus à l'horizon 2021. "C'est de l'avionique dernier cri, qu'il est prévu d'installer sur ces nouvelles machines", a précisé M. Marty. On ignore encore dans quelle partie du pays voleront ces appareils ultra-modernes.

Missions stables

En 2016, la centrale d'intervention de la Rega a organisé un total de 15'093 missions, en très légère hausse (+ 0,3%) par rapport à 2015. Les opérations en hélicoptère ont légèrement baissé (-1,2%) alors que celles en avion-ambulance ont augmenté: 869 patients ont été rapatriés, dont 354 sur des vols de ligne, l'alternative à l'avion-ambulance lorsque l'état du patient le permet.

Le nombre de missions est également en légère augmentation à la base de Lausanne, à 798 décollages. Parmi elles, 393 sont des missions dites "primaires", c'est-à-dire des déplacements sur les lieux d'accidents et 387 sont dites "secondaires" (transferts). La base partenaire aux HUG Genève a réalisé 338 missions.

Le nombre de donateurs a augmenté de manière substantielle l'an dernier. A fin 2016, la Rega en comptait 3,376 millions, soit 93'000 personnes de plus que l'année précédente. Leurs contributions ont permis de couvrir 60% du budget.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS