Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux chantiers de sécurisation du Rhône ont démarré en 2017 (photo symbolique).

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Le chantier de la 3e correction du Rhône se poursuit en Valais. De nouveaux travaux urgents de sécurisation du fleuve ont débuté à Aproz et à Viège.

A Aproz, la digue existante sera renforcée sur 1,6 kilomètre par la construction d'une paroi en béton de 10 mètres de profondeur, a indiqué l'Etat du Valais jeudi dans un communiqué. La fin des travaux est prévue en décembre prochain.

A cette date, Aproz sera "sécurisée" et la zone à bâtir soumise jusqu'ici à des restrictions en raison du danger, sera libérée. "Des mesures environnementales seront prévues, notamment le réaménagement de l'embouchure de la Printze pour permettre la migration piscicole", précise le canton.

A Viège, les travaux de sécurisation se poursuivent. Des suppressions de digues existantes et l'élargissement d'autres sont prévus. L'investissement total se monte à 160 millions de francs.

6000 personnes protégées

L'ensemble des travaux de sécurisation urgents du fleuve ont pu reprendre "à un rythme soutenu". Ceci grâce à l'acceptation en votation populaire en juin 2015 d'un fonds de financement de 60 millions de francs et à l'adoption par le gouvernement du plan d'aménagement en 2016.

Ainsi des renforcements de digues sont mis à l'enquête pour Fully, Sion et Massongex et à ce jour, quatre tronçons de renforcement de digues sont terminés à Port-Valais, Vouvry, Illarsaz et Collombey-Muraz. "Plus de 6000 personnes gravement menacées en cas de rupture de digue sont désormais protégées", souligne l'Etat du Valais.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS