Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux chantiers de sécurisation du Rhône ont démarré en 2017 (photo symbolique).

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Le chantier de la 3e correction du Rhône se poursuit en Valais. De nouveaux travaux urgents de sécurisation du fleuve ont débuté à Aproz et à Viège.

A Aproz, la digue existante sera renforcée sur 1,6 kilomètre par la construction d'une paroi en béton de 10 mètres de profondeur, a indiqué l'Etat du Valais jeudi dans un communiqué. La fin des travaux est prévue en décembre prochain.

A cette date, Aproz sera "sécurisée" et la zone à bâtir soumise jusqu'ici à des restrictions en raison du danger, sera libérée. "Des mesures environnementales seront prévues, notamment le réaménagement de l'embouchure de la Printze pour permettre la migration piscicole", précise le canton.

A Viège, les travaux de sécurisation se poursuivent. Des suppressions de digues existantes et l'élargissement d'autres sont prévus. L'investissement total se monte à 160 millions de francs.

6000 personnes protégées

L'ensemble des travaux de sécurisation urgents du fleuve ont pu reprendre "à un rythme soutenu". Ceci grâce à l'acceptation en votation populaire en juin 2015 d'un fonds de financement de 60 millions de francs et à l'adoption par le gouvernement du plan d'aménagement en 2016.

Ainsi des renforcements de digues sont mis à l'enquête pour Fully, Sion et Massongex et à ce jour, quatre tronçons de renforcement de digues sont terminés à Port-Valais, Vouvry, Illarsaz et Collombey-Muraz. "Plus de 6000 personnes gravement menacées en cas de rupture de digue sont désormais protégées", souligne l'Etat du Valais.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS