Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mercure, la planète la plus proche du soleil, n'a été explorée qu'à deux reprises (image symbolique).

KEYSTONE/EPA/IAU / MARTIN KOMMESSER

(sda-ats)

Les agences spatiales européenne (ESA) et japonaise (JAXA) ont dévoilé jeudi leur nouvel engin spatial BepiColombo. Il devrait entamer l'année prochaine un voyage de sept ans vers Mercure, la planète la plus mystérieuse de notre système solaire.

L'engin a été baptisé en hommage au professeur italien Giuseppe "Bepi" Colombo, qui a joué un rôle majeur dans Mariner 10, première mission sur Mercure. BepiColombo, haut de 6,4 mètres, est composé de deux modules. Ils se sépareront à l'arrivée pour orbiter selon des axes différents autour de la planète tellurique la plus petite et la moins explorée de notre système solaire.

"Chef d'oeuvre de technologie européenne", les deux modules de la mission ont été développés par 33 entreprises issues de 12 Etats-membres de l'Union européenne en collaboration avec le Japon, les Etats-Unis et la Russie.

Malgré plusieurs reports, les scientifiques ont assuré que l'engin serait prêt pour être transféré en mars vers le port spatial européen de Kourou, en Guyane. Il devrait s'envoler pour Mercure la même année. "L'arrivée sur la planète est prévue le 5 décembre 2025", a annoncé Ulrich Reininghaus, responsable du projet à l'ESA.

Deux missions sur Mercure

Sa mission est "de poursuivre les recherches sur les nombreux résultats intrigants de la mission Messenger de l'agence spatiale américaine NASA, enquêtant plus que jamais auparavant sur les mystères de Mercure", a indiqué l'ESA.

La mission étudiera les particularités de la structure interne de Mercure ainsi que son champ magnétique et son interaction avec le Soleil et le vent solaire.

Jusqu'à présent, seules deux missions de la NASA ont exploré Mercure: Mariner 10 dans les années 1970 et Messenger, qui a gravité autour de la planète de 2011 jusqu'à l'épuisement de son carburant en avril 2015.

La plus proche du soleil

Mercure est "la plus étrange de toutes les planètes rocailleuses", a expliqué Alvaro Gimenez, directeur de la science et de l'exploration robotique à l'ESA lors de la présentation au Centre européen de recherche et de technologie spatiales à Noordwijk, à l'ouest des Pays-Bas.

Proche du soleil, à seulement 58 millions de kilomètres, elle est dotée de hauts niveaux de radiation et d'un champ magnétique et atteint des températures extrêmes, allant de 430° et -180° Celsius. Il s'agit de "probablement la mission la compliquée jamais menée", a remarqué M. Gimenez.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS