Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'évolution des exportations horlogères suisses est restée nettement négative en avril (-11,1% en glissement annuel), les montres de plus de 3000 francs et en métaux précieux tirant les résultats vers le bas (photo symbolique).

KEYSTONE/AP/Frank Augstein

(sda-ats)

Les exportations horlogères suisses ont poursuivi leur descente en avril. Elles ont subi une chute de 11,1% par rapport au même mois de 2015, à 1,62 milliard de francs. Sur les quatre premiers mois de l'année, la baisse est de -9,5%.

Au niveau des principaux débouchés, les exportations vers Hong Kong sont restées en zone négative pour le quinzième mois consécutif (-17% en glissement annuel, à 216,6 millions de francs), a indiqué mardi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) en publiant sa statistique mensuelle.

Seconde destination, les Etats-Unis ont connu une amélioration jugée "modeste", de 1,2% à 192,3 millions de francs. Le Japon a aussi vu son résultat diminuer en avril (-5,8% à 111,4 millions). Toujours en Asie, la situation de la Chine s'est détériorée de manière importante ces derniers mois (36% à 89,6 millions).

"Le recul de la valeur est principalement dû aux montres de plus de 3000 francs (prix export), qui avaient pourtant mieux résisté durant le premier trimestre", a commenté la FH. Elles se sont inscrites en nette baisse en avril, aussi bien en valeur (-13,2%) qu'en nombre de pièces (-14%).

Par matières, les montres en métaux précieux ont été les plus affectées, tirant clairement le résultat général vers le bas (-14,3% à 555 millions de francs).

ATS