Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nouvelle doctrine nucléaire aux Etats-Unis: menaces iraniennes

Washington - Le président américain Barack Obama a dévoilé la nouvelle doctrine nucléaire des Etats-Unis: les situations dans lesquelles la première puissance mondiale serait amenée à utiliser l'arme atomique ont été limitées.
"Pour la première fois, la prévention de la prolifération et du terrorisme nucléaires sont tout en haut des priorités des Etats-Unis", auparavant plus préoccupés de disposer d'un rempart contre d'autres puissances nucléaires, a déclaré le président, à la tête du plus grand arsenal nucléaire du monde.
Selon cette doctrine, Washington s'engage à recourir aux frappes nucléaires seulement "dans des circonstances extrêmes". Le pays s'engage notamment à ne jamais utiliser l'arme atomique contre un adversaire qui ne la détient pas et qui respecte les règles du Traité de non prolifération nucléaire (TNP).
L'Iran et la Corée du Nord font toutefois figure d'exception à la règle, a prévenu l'administration américaine. "Le message adressé à l'Iran et la Corée du Nord est le suivant: si vous décidez de respecter les règles du jeu (...) nous respecterons certaines obligations à votre égard", a déclaré le secrétaire américain à la Défense Robert Gates.
"Mais si vous ne respectez pas les règles, si vous proliférez, alors toutes les options sont sur la table", a-t-il dit.
Par ailleurs, si un Etat non-nucléaire lançait une attaque chimique ou bactériologique contre les Etats-Unis ou leurs alliés, "il s'exposerait à la perspective d'une "riposte militaire conventionnelle dévastatrice", a averti Robert Gates. Washington se réserve en outre le droit de répondre par une frappe nucléaire en fonction de l'échelle d'une telle agression.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.