Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une fuite de dix mille litres de mazout d'un navire plate-forme brésilien de la compagnie Modec a été constatée dans la baie d'Ilha Grande, une zone de grande biodiversité située sur le littoral de Rio de Janeiro. L'endroit de l'accident se trouve à dix kilomètres d'Ilha Grande, un paradis tropical touristique et écologique.

L'entreprise Modec a déjà reçu une amende de dix millions de reais (5,05 millions d'euros), a précisé Carlos Minc, secrétaire à l'environnement de Rio. "Le navire plate-forme 'Cidade de Sao Paulo' venait de Chine pour être transformé (pour l'exploitation des réserves pré-salifères de Petrobras, la compagnie de pétrole du Brésil). Il s'est produit un mélange d'eau avec le mazout au moment d'accoster. Nous enquêtons sur les causes", a déclaré André Cordeiro, responsable des opérations de Modec dans la Baie de Santos.

Selon M. Minc, il faut encore calculer les dommages à l'environnement provoqués par la fuite de mazout qui intervient un mois après la fuite de pétrole dans les installations du géant pétrolier américain Chevron au large de l'Etat de Rio.

Fuite de brut

Pour Carlos Minc, la société Modec pourra se voir obligée "de payer les réparations à l'environnement pour un montant qui peut dépasser celui de l'amende".

Une fuite de brut avait été constatée le 9 novembre dans un puits de forage de Chevron à 1200 m de profondeur près du champ pétrolifère de Frade, à 370 km au nord-est des côtes de Rio.

L'Agence nationale du pétrole (ANP) a évalué à quelque 3000 le nombre de barils répandus dans l'Atlantique. Chevron s'est vu infliger une amende de 21,5 millions d'euros par le Brésil qui lui a interdit toute activité dans le pays. Le parquet brésilien a demandé également le 14 décembre à la justice de lui infliger une autre amende de 8,5 milliards d'euros.

ATS