Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le personnel de bord de la compagnie aérienne allemande Lufthansa a appelé à un nouvel arrêt de travail mardi. Une première grève a paralysé l'aéroport de Francfort vendredi, entraînant l'annulation de 360 vols. Samedi, une vingtaine de vols ont aussi été annulés.

Le mouvement prévu mardi devrait durer plus longtemps que le précédent et toucher d'autres aéroports que celui de Francfort, a annoncé le syndicat UFO dimanche sur son site internet. Le débrayage de vendredi avait duré environ huit heures. Le syndicat prévoit de lancer un préavis six heures au moins avant tout débrayage.

Un porte-parole de la compagnie a, de son côté, fait savoir que Lufthansa n'envisageait pas pour le moment d'augmenter son offre de hausse des salaires de 3,5% en échange d'un temps de travail accru.

La grève est observée par une grande partie des stewards et hôtesses.Vendredi, le syndicat UFO, qui revendique l'adhésion d'environ deux tiers des quelque 18'000 hôtesses et stewards de Lufthansa, s'était félicité d'une "participation élevée" au mouvement. La grève a été décidée après l'échec des négociations avec la direction sur les salaires et les conditions de travail.

En avril, le syndicat avait exigé une augmentation des salaires de 5% sur 15 mois et rétroactive à partir du 1er janvier, pour rattraper trois ans de stagnation. Le syndicat rejette également le recours à du personnel de cabine intérimaire dans des appareils.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS