Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fabricant américain de matériel audio Monster LLC attaque en justice les fondateurs de son rival Beats, le rappeur Dr Dre et le producteur de musique Jimmy Iovine, qu'il accuse d'avoir exploité à leur compte sa technologie avant de se vendre à prix d'or à Apple.

Selon une plainte mise en ligne mardi sur le site de ses avocats, Cotchett, Pitre & McCarthy, Monster LLC affirme avoir été trahi par ses anciens associés avec qui il avait noué un partenariat pour développer les célèbres casques audio Beats.

Beats et Monster avaient en effet lancé ensemble en 2008 le premier écouteur, devenu très vite l'accessoire des fashionistas et des stars.

Mais trois ans plus tard, juste avant le renouvellement de l'alliance, Dr Dre et M. Iovine ont orchestré une "duperie" pour écarter Monster LLC et son fondateur Noel Lee, affirme le plaignant. M. Lee s'était personnellement impliqué dans la création des casques Beats, avance la plainte.

Deuxième plainte

En partant, Beats a emporté avec lui les technologies de Monster et lui a subtilisé sa chaîne de distribution, selon la plainte. Cette manoeuvre a coûté à M. Lee des dizaines de millions de dollars, selon la plainte qui a été déposée devant un tribunal californien. C'est la deuxième plainte contre Beats depuis son rachat pour 3 milliards de dollars par Apple l'an dernier.

La première, déposée par un autre rival, Bose, l'accusant de violation de brevets sur des technologies de réduction du bruit, a été classée en octobre dernier après que les deux parties eurent trouvé un accord à l'amiable. Les termes de ce compromis ne sont pas connus.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS