Navigation

Nouvelle progression de l'indice PMI en septembre

Après une nouvelle hausse en septembre, l'indice des directeurs d'achat des entreprises industrielles suisses affiche une croissance continue depuis désormais quatre mois. Il évolue depuis un an au-dessus de sa moyenne à long terme (archives). KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS sda-ats
Ce contenu a été publié le 02 octobre 2017 - 10:24
(Keystone-ATS)

L'industrie suisse demeure confiante quant à ses perspectives. Poursuivant sa hausse en septembre, l'indice des directeurs d'achats (PMI) a gagné 0,5 point de pourcentage au regard du mois précédent à 61,7 points. Il a atteint un niveau inédit depuis février 2011.

L'indicateur affiche une croissance continue depuis désormais quatre mois et évolue depuis un an au-dessus de sa moyenne à long terme, écrivent lundi dans leur enquête mensuelle Credit Suisse et l'association pour l'achat procure.ch. En variation annuelle, cet indicateur de confiance a progressé de 7,3 points.

Les différents sous-indices brossent également un tableau réjouissant qui témoigne d'une solide conjoncture dans le secteur industriel. Celui concernant les carnets de commandes s'est étoffé de 4,2 points à 66 points, laissant augurer une nouvelle progression de la production ces prochains mois.

La production a quant à elle légèrement fléchi, le sous-indicateur correspondant se contractant à 58,4 points, non sans avoir atteint le mois précédent son plus haut niveau depuis juillet 2010 à 66,1 points. Selon les auteurs de l'enquête, la baisse de régime peut s'expliquer par des problèmes de capacités, les délais de livraison ayant largement augmenté.

Progrès sur le front de l'emploi

Le sous-indice emploi a progressé de 2,4 points à 55,3 points. Si l'optimisme prédominant dans l'industrie manufacturière ne se reflète toujours pas entièrement dans les perspectives du marché du travail, la hausse observée en septembre illustre une bonne exploitation des capacités de production.

Quant au sous-indice prix d'achat, il a poursuivi sur la voie de la croissance, glanant 3,7 points à 65 points. Selon Credit Suisse et procure.ch, la forte hausse reflète la dépréciation du franc, celle-ci renchérissant les biens importés.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article