Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des policiers en civil examinent la voiture dans laquelle a été retrouvé le corps du mafieux présumé.

KEYSTONE/AP ANSA/FRANCO CAUTILLO

(sda-ats)

Des hommes armés ont abattu un membre de gang mercredi dans le sud de l'Italie. Ils ont tué dans le même temps son beau-frère et deux fermiers de passage sur les lieux. Cette tuerie est le dernier épisode en date d'une "guerre de la mafia" dans le sud de l'Italie.

Ces meurtres commis à San Marco in Lamis, dans les Pouilles, portent à 17 le nombre de morts violentes depuis le début de l'année dans cette zone, berceau du groupe criminel organisé "Sacra Corona Unita" (SCU).

Des inconnus ont tué par balle dans leur voiture un homme de 50 ans, connu comme un mafieux local, en utilisant un pistolet-mitrailleur kalachnikov et un fusil à canon scié. Deux frères de 43 et 47 ans, qui passaient en voiture au moment de la tuerie, en ont également été les victimes. L'un d'eux a été tué d'une balle dans le dos alors qu'il tentait de fuir à travers champs.

"C'est un épisode horrible, (...) et il y en a eu tellement dans notre région ces derniers mois. Nous ne pouvons pas continuer comme ça", a réagi le maire de cette petite ville, Michele Merla. Le ministre italien de l'Intérieur Marco Minniti a annoncé qu'il se rendrait dans la ville voisine de Foggiano jeudi.

La police anti-mafia italienne a fait état d'une "guerre mafieuse" marquée par une "fréquente réorganisation de pouvoir" et la "formation particulièrement dangereuse d'alliance transversales" au sein de la mafia de cette région.

La SCU est généralement connue comme la "quatrième mafia" d'Italie, après Cosa Nostra en Sicile, la 'Ndrangheta en Calabre et la Camorra à Naples. Formée dans les années 1970, elle s'est spécialisée dans le trafic d'armes et de drogue, en lien avec des organisations criminelles internationales.

ATS