Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice turque a ordonné dimanche l'arrestation de 21 policiers dans le cadre d'une enquête sur des écoutes illicites d'hommes politiques, de hauts fonctionnaires et d'hommes d'affaires. Cet élément constitue le dernier développement de la contre-attaque du président Recep Tayyip Erdogan contre les partisans de son grand ennemi, Fethullah Gülen.

La police a procédé aux arrestations dans plusieurs villes du pays, a rapporté l'agence de presse Dogan. Des dizaines d'agents de police ont déjà été arrêtés dans le cadre de l'enquête depuis le milieu de l'année dernière.

Recep Tayyip Erdogan accuse le dignitaire musulman Gülen d'avoir mis sur pied un "Etat parallèle" au sein de l'administration turque et d'avoir cherché à le renverser. Il tient pour responsables les partisans du prédicateur - lui-même en exil aux Etats-Unis - dans les milieux de la police et de la justice de l'enquête pour corruption qui a ébranlé le gouvernement islamo-conservateur fin 2013.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS