Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Greymouth - Un incendie est en cours dans la mine de charbon néo-zélandaise où 29 mineurs sont portés disparus après une explosion. Les sauveteurs ne peuvent pas y accéder, a annoncé dimanche un responsable.
"Les échantillons que nous avons recueillis indiquent que nous avons un dégagement de chaleur sous terre, ce qui signifie qu'il y a une combustion de matériaux et que cela produit des gaz", a déclaré Peter Whittall, directeur général de la société minière.
Aucun contact n'a pu être établi avec les mineurs portés disparus depuis l'explosion qui s'est produite vendredi dans la mine de Pike River, située à 50 kilomètres au nord de la ville de Greymouth, sur la côte ouest de l'Ile du Sud, au coeur d'une région minière.
M. Whittall a souligné que les équipes de secours ne pouvaient toujours pas entrer dans la mine pour des raisons de sécurité. Le commandant de police Gary Knowles a déclaré que les secouristes gardaient l'espoir que les mineurs avaient survécu.
Un gaz très toxique
"Nous sommes toujours concentrés sur une opération de secours, je voudrais descendre sous terre et sortir les hommes", a-t-il dit aux journalistes. M. Whittall a ajouté que l'incendie pourrait n'être que du charbon qui se consume, plutôt que de grandes flammes, tout en soulignant qu'il générait du monoxyde de carbone, un gaz très toxique.
Selon le directeur général, l'analyse des échantillons de gaz prélevés dans la mine a montré que la concentration de gaz était en train de baisser, mais il était toujours impossible de savoir quand les secouristes recevraient un feu vert pour descendre.
Les mineurs, dont le plus jeune a 17 ans et le plus âgé 62 ans, se trouveraient à environ 150 mètres sous la surface, mais aussi à 2,5 km de l'entrée de la mine dans un tunnel qui mène, sous la chaîne montagneuse de Paparoa, vers le gisement de charbon.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS