Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wellington - Un musée national en Nouvelle-Zélande déconseille vivement aux femmes enceintes ou ayant leur règles de visiter une exposition sur les croyances maories. Cela afin de les protéger d'éventuels mauvais sorts.
Jane Keig, porte-parole du musée Te Papa à Wellington, a précisé qu'il ne s'agissait pas d'une interdiction formelle mais d'une ferme recommandation afin de protéger ce groupe de femmes.
Les Maoris, la population indigène de Nouvelle-Zélande, pensent que ces femmes pourraient souffrir en visitant cette exposition, a-t-elle ajouté. Le musée Te Papa a confirmé avoir organisé une visite inaugurale ouverte au personnel, sauf aux femmes enceintes ou ayant leurs règles.
Mauvais espritsMichelle Hippolite, conseillère pour la partie Maori auprès du musée, a expliqué que plusieurs objets exposés avaient été utilisés lors de guerres maories et qu'ils pouvaient contenir de mauvais esprits capables de faire du mal à ces femmes.
"Elles pourraient tomber sur quelque chose qui s'apparenterait à une forme de communication", a-t-elle déclaré à Radio New-Zealand. "Ceux d'entre nous qui accompagnent le groupe ne le verraient ni ne l'entendraient, et ils ne comprendraient pas ce qui se passe", a-t-elle ajouté.
Mais selon les féministes, un musée financé par les fonds publics ne devrait pas forcer les visiteurs à suivre des croyances religieuses ou culturelles qu'ils ne partagent pas.
"C'est tout à fait normal que les gens suivent leurs propres pratiques culturelles lorsqu'elles ne font du mal à personne, mais l'Etat ne devrait pas chercher à les imposer aux autres", a déclaré la féministe Deborah Russel au New Zealand Herald.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS