Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police cubaine a interpellé une dizaine de dissidents à La Havane, a-t-on appris auprès des milieux d'opposition. Ils s'étaient rassemblés devant une prison de la capitale pour réclamer la libération d'autres opposants.

Depuis quelques jours, la tension est montée d'un cran entre les autorités cubaines et les cercles dissidents, qui veulent tester leur degré de liberté depuis l'annonce historique, le 17 décembre, d'une normalisation à venir des relations entre Washington et La Havane.

Mardi déjà, plusieurs dissidents qui participaient à une manifestation non autorisée organisée par l'artiste Tania Bruguera ont été interpellés et placés en détention dans la prison de Vivac, dans les faubourgs de La Havane.

D'après la commission cubaine des droits de l'homme et de la réconciliation nationale, une organisation dissidente, dix d'entre eux étaient toujours détenus jeudi à la prison de Vivac. C'est là que quelques manifestants se sont rassemblés pour réclamer leur libération avant d'être à leur tour interpellés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS