Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Ce n'est pas la fin du monde !" Novak Djokovic ne faisait apparemment pas un drame de sa défaite au deuxième tour du Masters 1000 de Madrid devant Kyle Edmund (ATP 22).

Battu 6-3 2-6 6-3 par le Britannique, le Serbe n'a pas été en mesure d'enchaîner après sa belle victoire de lundi contre Kei Nishikori. "Edmund mérite sa victoire. Il a su prendre sa chance sur la fin du toisième set", reconnaît l'ancien no 1 mondial qui a cédé son service à 4-3 avant de perdre "blanc" le dernier jeu du match.

Battu d'entrée de jeu il y a quinze jours à Barcelone, Novak Djokovic s'alignera la semaine prochaine à Rome. S'il devait également quitter très tôt le Foro Italico, il pourrait faire le détour par Genève avant Roland-Garros. Les organisateurs du Geneva Open ont, en effet, noué des discussions avec lui quant à son éventuelle venue au Parc des Eaux-Vives lors de la semaine du 21 au 26 mai.

"C'est toujours une surprise de voir Djokovic s'incliner, souligne pour sa part Rafael Nadal. Mais je n'ai aucun doute: il va revenir". Le Majorquin, lui, évolue toujours sur son nuage. Victorieux 6-3 6-1 de Gaël Monfils (ATP 41) pour son entame dans le tournoi, Rafael Nadal reste sur une série remarquable: treize victoires de rang ou si vous préférez vingt victoires de rang sur terre battue ou, encore mieux, 48 sets de rang gagnés sur terre battue.

Rafael Nadal tentera de poursuivre cette série ce jeudi en huitième de finale. Il affrontera à 20.00 l'Argentin Diego Schwartzman (ATP 16) contre lequel il compte quatre victoires en quatre matches.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS