Toute l'actu en bref

Novartis estime avoir réalisé un solide premier trimestre, malgré un bénéfice en sensible baisse (archives).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

Novartis a vu sa rentabilité se détériorer au premier trimestre 2017. Le groupe pharmaceutique bâlois a enregistré un bénéfice net de 1,67 milliard de dollars, en baisse de 17% par rapport à la même période de l'an passé.

Le résultat opérationnel s'est lui contracté de 22% à 1,92 milliard de dollars, a indiqué mardi Novartis. Le recul s'explique notamment par l'érosion due aux génériques et par une hausse des dépenses liées à sa filiale de produits ophtalmologiques Alcon et à la commercialisation de son traitement de l'insuffisance cardiaque Entresto.

Le chiffre d'affaires a lui diminué de 1% à 11,54 milliards de dollars (11,38 milliards de francs). A taux de change constants, les ventes affichent toutefois une hausse de 2%.

La croissance en volume de 7 points de pourcentage a été en partie contrebalancée par l'effet négatif de la concurrence des génériques (-3 points de pourcentage) et des prix (-2 points), explique Novartis. Toutes les divisions ont affiché une progression à taux de change constants.

Prévisions confirmées

"Novartis a de nouveau réalisé une performance solide au premier trimestre. Les moteurs de croissance, dont Cosentyx et Entresto, ont plus que compensé l'érosion causée par les génériques, en particulier de Glivec", a commenté le directeur général Joseph Jimenez, cité dans le communiqué.

Le groupe confirme ses perspectives présentées début 2017. La direction de Novartis table sur un chiffre d'affaires net à taux de change constants globalement similaire à celui de l'exercice précédent.

ATS

 Toute l'actu en bref