Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Novartis compte investir plus de 500 millions de francs d'ici 2016 sur son site argovien de Stein. Le géant pharmaceutique bâlois prévoit de nouvelles installations de production de formes galéniques pour la plus importante usine de la division Pharmaceuticals.

Les nouveaux aménagements viendront remplacer d'anciens équipements qui seront partiellement démantelés, a précisé lundi Novartis. Selon le groupe rhénan, cet investissement souligne son "engagement continu" envers la Suisse. Suite à une fronde, il avait renoncé en janvier à fermer son site de Prangins près de Nyon (VD) et avait revu à la baisse sa restructuration à Bâle.

Les travaux sur le site argovien devraient débuter en juillet et les nouvelles installations devraient être entièrement opérationnelles d'ici fin 2016. Le site de Stein deviendra alors un centre de compétences technologiques aussi bien pour les produits stériles que solides.

14% des exportations

Appelée parfois forme médicamenteuse ou pharmaceutique, la forme galénique désigne le contenant dans lequel les principes actifs sont assemblés pour constituer un médicament. Parmi les formes galéniques solides figurent notamment les cachets, comprimés, dragées, gélules, poudres et autres suppositoires.

Employant actuellement 1400 collaborateurs, le site de Stein affiche une production annuelle de plus de 4,1 milliards de comprimés, gélules, ampoules, seringues préremplies, flacons et systèmes transdermiques. Cette production a représenté l'an passé plus de 14% des exportations helvétiques.

ATS