Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe pharmaceutique bâlois Novartis retire de la vente aux Etats-Unis son médicament Valturna, destiné à traiter l'hypertension artérielle, sur demande de l'agence américaine d'autorisation des médicaments (FDA). Il en fera de même avec le médicament vendu en Suisse sous le nom de Rasival.

La vente de Valturna, une combinaison des médicaments de Novartis Rasilez/Tekturna et Diovan, cessera dès le 20 juillet, écrit le groupe bâlois. Ce médicament représentait environ 10% des ventes aux Etats-Unis du groupe de produits avec la substance chimique aliskirène (Rasilez/Tekturna). Il y avait été autorisé en 2009.

En Suisse, la combinaison destinée à traiter l'hypertension est vendue sous le nom Rasival. Après discussion avec Swissmedic, l'autorité suisse de contrôle et d'autorisation des médicaments, Novartis va le retirer "de son plein gré" du marché helvétique.

Swissmedic lui avait délivré l'autorisation en février 2011. En septembre 2010, le groupe bâlois avait retiré sa demande d'autorisation du Rasival déposée auprès de l'Union européenne.

Sur demande de la FDA, Novartis devra en outre modifier la notice d'emballage des médicaments qui contiennent la substance aliskirène. On devra notamment y lire que ce médicament ne doit pas être prescrit avec certains autres. De plus, le groupe pharmaceutique devra mettre en garde les patients aux fonctions rénales limitées contre la prise de ce médicament.

ATS