Navigation

Novartis supprime 450 emplois aux Etats-Unis

Novartis avait déjà annoncé la suppression de 500 emplois à Bâle en mai, ce qui avait donné lieu notamment à une collecte de signatures pour s'y opposer (archives). KEYSTONE/WALTER BIERI sda-ats
Ce contenu a été publié le 19 octobre 2017 - 14:49
(Keystone-ATS)

Le géant pharmaceutique bâlois Novartis va fermer un site de production de médicaments génériques aux Etats-Unis. La mesure va engendrer la suppression de 450 emplois.

La multinationale pharmaceutique explique sa décision de cesser la production à Broomfield (Colorado) par la pression tarifaire à laquelle elle fait face aux Etats-Unis, a déclaré jeudi Satoshi Sugimoto, porte-parole de Novartis, confirmant des informations du Tages-Anzeiger et du Bund. Le groupe a donc décidé de rationaliser son portefeuille de produits.

La production de génériques solides se concentrera désormais à Wilson (district de New York). Novartis demeure fortement implanté aux Etats-Unis, avec plus de 23'000 collaborateurs répartis sur 24 sites, précise la multinationale.

Novartis veut économiser 1 milliard de dollars (980'000 francs) d'ici à 2020. Le groupe avait révélé, en mai, son projet de supprimer ou de délocaliser jusqu'à 500 emplois à son siège de Bâle. La société s'était, toutefois, engagée à en créer environ 350 autres à Bâle au cours des 18 prochains mois. En Suisse, elle emploie 13'000 personnes.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article