Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nucléaire: demandes de démissions après le papier de la Nagra

Après la publication d'un papier interne, des voix s'élèvent pour exiger des démissions à la tête de la Nagra. Une rencontre avec l' OFEN doit avoir lieu cette semaine. Le document mentionne deux sites pour stocker les déchets radioactifs, alors qu'officiellement six sont à l'étude.

L'affaire entraînera vraisemblablement des mesures, a dit Marianne Zünd, porte-parole de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN). L'office veut donner aux responsables de la Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra) l'occasion de s'expliquer.

L'OFEN ne reproche pas seulement à la Nagra d'avoir utilisé des noms concrets d'emplacement au lieu d'indicateurs neutres, mais le fait que la Nagra décide pour quels scénarios elle va établir des prévisions financières ne correspond pas non plus à la procédure prévue, a précisé Mme Zünd.

La décision de restreindre le nombre de régions à moins de six relève de la compétence du Conseil fédéral, selon la porte-parole. La Nagra doit présenter au gouvernement d'ici 2014 des propositions pour au moins deux sites pour chacune des deux catégories de déchets nucléaires.

Démissions réclamées

La Nagra va devoir dépenser beaucoup d'énergie pour s'expliquer sur ce papier interne, a déclaré lundi Pankraz Freitag, président du conseil d'administration de la Nagra. Il admet que le travail avec les régions deviendra difficile.

Lundi sur les ondes de la radio DRS, Walter Wildi a réclamé la démission de la direction de la Nagra. Il avait démissionné en août du comité consultatif "Gestion des déchets", en reprochant à la société une "culture de la sécurité irresponsable".

Le géologue et expert en énergie nucléaire Marcos Buser va encore plus loin. Il faut suspendre la procédure afin que les circonstances puissent être éclaircies, dit-il dans le "Tages-Anzeiger".

Techniquement, M. Buser est d'accord avec la Nagra, qui privilégie deux sites: le nord-est de Zurich (Weinland) stockerait les déchets hautement radioactifs et le Bözberg (AG) ceux qui sont moyennement à faiblement radioactifs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.