Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - La Suisse n'est pas assez préparée en cas d'accident nucléaire grave, selon Greenpeace. L'organisation écologiste a mené à Zurich une action surprise pour sensibiliser la population. Une centaine de militants se sont couchés simultanément sur la place Bellevue.
Il était 12h15, lorsque les activistes ont fait mine de s'effondrer sur le quai de la station de tram très fréquentée. Le conseiller national Geri Müller (Verts/AG) a participé à l'action, gisant lui aussi à terre durant 3 minutes.
L'événement s'est déroulé sans incident. Seuls quelques utilisateurs des transports publics étaient agacés de devoir enjamber les corps des militants afin de poursuivre leur chemin. D'autres, soucieux, s'informaient sur le "mal" qui a frappé les personnes étendues au sol.
Après s'être relevés, les activistes ont distribué aux passants des dépliants indiquant les trois zones de danger entourant les centrales nucléaires en Suisse. Chaque zone correspond à un degré de danger différent.
Les militants ont rendu les passants attentifs au fait que Zurich, Genève, Lausanne ou Bâle ainsi que la plus grande partie du territoire suisse, se trouvent en zone 3. La Confédération ne prévoit aucune mesure de protection particulière dans cette zone en cas d'accident nucléaire grave, contrairement aux périmètres de 20 km entourant les centrales, dénonce Greenpeace.
"Selon les vents et la situation météo, il faudra évacuer des villes comme Zurich, Genève ou Berne", écrit Greenpeace. Les cinq centrales nucléaires suisses enregistrent en moyenne un incident par mois. Selon l'organisation, un tel incident pourrait un jour se muer en catastrophe, en cas d'enchaînement malheureux des événements.
Les Helvètes se prononceront dans trois ans sur la construction de nouvelles centrales, rappelle l'organisation écologiste.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS