Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pékin - Kim Jong-Il a achevé une visite en Chine entourée du plus grand secret. Durant ce voyage, le dirigeant nord-coréen s'est dit disposé à la reprise des négociations sur son programme nucléaire dont son pays avait claqué la porte l'an dernier, selon Pékin.
Au cours d'un entretien avec le président chinois Hu Jintao, "Kim a dit que la République démocratique populaire de Corée allait travailler avec Pékin pour créer les conditions favorables à la reprise des négociations" à Six sur le programme nucléaire controversé de la Corée du Nord, a affirmé Chine Nouvelle.
Kim Jong-Il a affirmé "rester engagé envers la dénucléarisation de la péninsule coréenne", a ajouté l'agence chinoise. Comme d'habitude, les médias officiels n'ont évoqué qu'après-coup la visite en Chine du secrétaire général du Parti des Travailleurs nord-coréen et ses entretiens avec Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao.
Le voyage du dirigeant, le premier depuis 2006, intervient alors que Pékin veut relancer les négociations suspendues par le régime nord-coréen en mai 2009. La visite est également à replacer dans un contexte de tension accrue avec la Corée du Sud.
Des analystes ont estimé que ce voyage de Kim pouvait avoir pour objet de demander une nouvelle aide à la Chine et qu'il pourrait, en échange, lâcher du lest sur le dossier du nucléaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS