Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Douze personnes ont été placées en garde à vue à Paris à la suite de heurts avec la police survenus dans la nuit de vendredi à samedi en marge du rassemblement "Nuit debout", place de la République. Ces incidents n'ont fait aucun blessé.

Une voiture de la police a été incendiée et quatre autres véhicules, deux de la RATP et deux de la police, ont été endommagés par des jets de projectiles, a indiqué samedi la préfecture de police dans un communiqué. Selon les autorités, les échauffourées se sont multipliées en début de nuit, à partir de 23h00 et jusqu'à la dispersion des derniers manifestants, vers 02h30.

"Le préfet de police constate le renouvellement et l'aggravation des actes de violence commis à l'issue du rassemblement de la 'Nuit Debout' (...) malgré les nombreuses mises en garde adressées aux organisateurs et aux participants", souligne le communiqué.

Le mouvement "Nuit debout" a débuté le 31 mars, au soir d'une manifestation contre le projet de réforme du Code du travail. Il se donne désormais pour but faire converger des luttes disparates.

ATS