Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bangkok - Les rues de Bangkok étaient globalement calmes jeudi à l'aube au lendemain de l'intervention militaire contre les "chemises rouges". La ville a vécu sa première nuit de couvre-feu, imposé de 20h00 à 06h00 du matin. Seules quelques escarmouches ont été signalées.
Les militaires, qui ont reçu l'autorisation de tirer sur les pillards et les incendiaires, ont poursuivi leurs opérations tout au long de la nuit. Au moins six personnes ont été tuées mercredi dans les affrontements entre les "chemises rouges" et l'armée qui a pris le contrôle du campement géant des manifestants dans le principal quartier commerçant de la capitale.
Les autorités thaïlandaises ont élargi le couvre-feu à 21 provinces, soit près d'un tiers du pays après que des mouvements de contestation ont éclaté dans sept régions, en particulier dans le nord de la Thaïlande, l'un des fiefs des "chemises rouges".
Des mairies ont été la cible d'incendiaires dans trois régions septentrionales du pays. Il était difficile de dire si ces violences constituaient un baroud d'honneur des manifestants ou si elles allaient s'intensifier en dépit du couvre-feu.
Les violences, qui ont secoué Bangkok mercredi avec l'incendie de 27 immeubles dont celui de la bourse, sont les "plus importantes et les plus incontrôlables" que la Thaïlande ait connues, a estimé Charnvit Kasetsiri, spécialiste de l'histoire politique du pays.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS