Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nuzzolo fait espérer Xamax

Tout n'est pas encore dit en Super League. Mais la 16e journée a donné de sérieuses indications. Grâce à sa victoire 3-1 à Bâle dimanche, Young Boys compte 19 points d'avance.

YB semble avoir désormais un fauteuil suffisamment confortable pour aborder sereinement les vingt dernières journées. Comment le titre de champion pourrait-il lui échapper? Surtout après le bon match réalisé au Parc Saint-Jacques dimanche après-midi.

Bien que diminués tant par l'absence de plusieurs cadres (Hoarau, von Bergen, Sow) que par le match de Ligue des Champions disputé en semaine à Old Trafford contre Manchester United, les Bernois ont maîtrisé la rencontre. Sauf à une reprise, lorsque Albian Ajeti a inscrit le 1-0 pour Bâle au quart-d'heure de jeu.

Contre le cours de partie, puisque YB a montré sa supériorité durant toute la rencontre. Après que Jean-Pierre Nsame a touché le poteau en première période, ce sont finalement Mohamed Ali Camara (69e), Miralem Sulejmani (79e) et Christian Fassnacht (90e) qui ont fait basculer la partie dans le sens de l'équipe de Gerardo Seoane.

Xamax remercie Nuzzolo

En bas du classement, un autre choc valait très cher. A Lugano, Neuchâtel Xamax s'est déplacé dans l'espoir de ne pas être distancé par un concurrent direct. Les Neuchâtelois avaient quatre points de retard au coup d'envoi, cela est demeuré ainsi. Ils peuvent remercier Raphaël Nuzzolo.

Le Neuchâtelois a signé deux majestueux coup francs (54e et 93e) qui ont à chaque fois permis d'égaliser. Surtout, il a fait en sorte de rattraper l'effroyable passivité xamaxienne sur les coups de pied arrêtés. Les deux réalisations luganaises de Carlinhos (22e et 80e) sont en effet survenues sur de telles phases de jeu.

Autre Neuchâtelois en verve: Laurent Walthert, qui a gardé son équipe dans le match à la 52e minute de jeu, soit deux minutes avant le 1-1. Le capitaine des Rouge et Noir a réalisé un arrêt décisif sur un penalty de Jonathan Sabbatini.

Avec ce match nul, l'équipe de Michel Decastel se laisse le droit d'espérer. D'autant plus que Grasshopper a été battu 2-0 dans le derby zurichois et pointe également quatre points devant elle. Salim Khelifi et Stephen Odey ont donné la victoire au FCZ.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.