Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Au sein des pays de l'OCDE, un adulte sur deux présente un surpoids et un sur six est obèse, selon un rapport de l'organisation publié ce jeudi. Avec 37,5% de sa population en surpoids, dont 8,5% d'obèses, la Suisse fait plutôt figure de bonne élève.
Selon l'étude menée par l'Organisation de coopération et développement économiques (OCDE), 46% des hommes en Suisse et 29% des femmes sont en surpoids. Parmi cette population, 9% des hommes et 8% des femmes sont considérés comme obèses. En outre, 15% des enfants de 6 à 13 ans présentent un embonpoint qui peut aller jusqu'à l'obésité.
Dans le classement du taux de population en surpoids des 33 pays de l'OCDE, seuls le Japon et la Corée du Sud comptent moins d'individus avec des problèmes de poids que la Suisse. Cette dernière fait notamment mieux que la Norvège (45,5% de surpoids, dont 9,5% d'obèses), l'Italie (45,5% et 10%), la France (38,5% et 11,5%) ou l'Allemagne (52,5% et 16%).
L'OCDE tire la sonnette d'alarme pour certains pays qui affichent des taux de surpoids alarmants: avec 68% d'individus en surpoids, dont 34% d'obèses, les Etats-Unis sont particulièrement visés ainsi que le Mexique, dont 69,5% de la population est en surpoids et 29,5% obèse. Pas moins de 35% des enfants américains connaissent des problèmes de poids ainsi que 31% des enfants mexicains.
A noter que si certains pays de l'Europe du Sud n'ont pas les taux les plus inquiétants de surpoids parmi leur population adulte, il n'en va pas de même chez leur population enfantine. Ainsi, le Portugal compte 32% d'enfants en surpoids et l'Espagne et l'Italie 33% chacune, selon le rapport de l'OCDE.
Les projections de l'OCDE montrent que la part de la population en surpoids va augmenter durant les 10 prochaines années dans la plupart des pays. L'organisation souligne que les individus sévèrement obèses meurent 8 à 10 ans plus tôt que ceux de poids normal et qu'ils ont plus de risque de développer du diabète, des maladies cardiovasculaires ou le cancer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS