Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Rentre un peu ton coude". Barack Obama, en chemise et cravate, apprend à la vedette NBA Stephen Curry à shooter. La scène, cocasse, vise à mobiliser les Américains sur une initiative destinée à aider les jeunes issus des minorités à réussir.

Dans une courte vidéo diffusée par la Maison-Blanche, le président donne des conseils au joueur des Golden State Warriors pour rédiger un curriculum vitae, faire une expérimentation scientifique et... à manier le ballon de basket.

"Pas besoin d'être une star de la NBA ou le président des Etats-Unis pour être le héros de quelqu'un", explique une voix off avant d'appeler à soutenir cette initiative gouvernementale, baptisée "My Brother's Keeper". L'opération vise en particulier à réduire l'illettrisme et l'échec scolaire.

Pour le premier président noir des Etats-Unis, cette initiative vise à s'assurer que "l'égalité des chances ne soit pas une formule creuse". Il entend d'ailleurs la poursuivre sous une forme différente après son départ de la Maison-Blanche. Cette préoccupation "restera une mission pour moi, pas seulement pour le reste de ma présidence mais pour le reste de ma vie", avait-il expliqué, il y a an.

Credo de solidarité

"Certaines communautés ont toujours été désavantagées", avait-il souligné alors. Évoquant des taux de chômage de "40%, 50% ou 60%" dans certaines zones, il avait souligné à quel point les jeunes qui y vivent "ont besoin d'un coup de pouce pour inverser la tendance".

"My brother's keeper" ("Le gardien de mon frère") fait référence à un passage de la Genèse, et M. Obama a eu recours à cette expression de nombreuses fois lors de ses discours électoraux pour illustrer son credo de solidarité.

ATS