Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Obama dénonce la "menace" nord-coréenne après le bombardement

Washington/Séoul - Le président américain Barack Obama a dénoncé mardi soir la "menace" posée par la Corée du Nord après le bombardement par ce pays d'une île sud-coréenne. Il a appelé la Chine à faire pression sur son allié.
"Nous voulons nous assurer que toutes les parties dans la région reconnaissent que ceci constitue une menace sérieuse et continue dont il faut s'occuper", a déclaré M. Obama lors d'un entretien télévisé, moins de 24 heures après le tir de dizaines d'obus nord-coréens sur l'île de Yeonpyeong.
Ce bombardement a tué deux soldats sud-coréens. Il a entraîné des tirs de riposte de Séoul, ce qui en fait l'un des incidents les plus graves dans la péninsule depuis la guerre de Corée (1950-1953).
La communauté internationale a unanimement condamné l'attaque, qui survient après la révélation d'un nouveau programme d'enrichissement d'uranium nord-coréen, à l'exception notable de la Chine, qui s'est contentée d'exprimer sa "préoccupation". Le Japon a appelé la Chine à se joindre aux efforts pour retenir la Corée du Nord.
Soutien à SéoulM. Obama, qui dispose de 28'500 soldats en Corée du Sud, s'est refusé à spéculer sur d'éventuelles représailles militaires américaines. Mais il a expressément demandé à la Chine de "clairement signifier à la Corée du Nord l'existence de règles internationales qu'elle doit respecter".
Auparavant, M. Obama avait réitéré le soutien "inébranlable" des Etats-Unis à la Corée du Sud, lors d'une réunion avec ses principaux responsables de la sécurité nationale. Il devait joindre son homologue sud-coréen Lee Myung-Bak au téléphone.
De passage à Pékin, l'émissaire américain pour la Corée du Nord, Stephen Bosworth, s'est clairement adressé à la Chine en appelant "tous les membres de la communauté internationale à condamner les actions de la Corée du Nord". La Chine est considérée comme la seule puissance ayant une influence sur le régime de Pyongyang.
Séoul a d'ores et déjà suspendu une aide agricole et alimentaire promises à la Corée du Nord.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.