Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mitt Romney et Barack Obama, au coude à coude depuis des semaines, disputent ce week-end le sprint final de leur campagne dans les Etats pivots ("swing States"). Ils tentent d'y influencer les indécis et d'encourager leurs partisans à se rendre aux urnes.

Le candidat républicain Mitt Romney a entamé son week-end dans le New Hampshire, seul Etat indécis du Nord-Est, région généralement acquise aux démocrates. Il y a renouvelé, comme un refrain, sa promesse oecuménique de collaborer avec l'opposition en cas de victoire.

Son ton conciliant et "au-dessus des partis" tranche avec la campagne très conservatrice qu'il avait menée pendant les primaires républicaines et le début de sa campagne contre le président.

Face à la cour appuyée de M. Romney auprès des électeurs indécis et du centre, Barack Obama a salué le "talent de vendeur du gouverneur Romney". "Au cours de cette campagne, il a essayé autant que possible de présenter ses mauvaises idées comme du changement", a-t-il ironisé.

L'épicentre de l'Ohio

Dans un système de suffrage universel indirect décompté Etat par Etat, les territoires pouvant basculer d'un côté ou de l'autre sont courtisés par les deux camps. L'Ohio est considéré comme le plus décisif: aucun républicain n'a réussi à s'installer à la Maison Blanche sans le remporter.

Mitt Romney ne s'y est pas trompé, puisque c'est dans cet Etat qu'il a mis en scène le lancement de sa dernière offensive vendredi soir. "L'Ohio est l'épicentre, nous allons nous assurer que nous (le) remportons et nous allons reconquérir la Maison Blanche", a-t-il affirmé à West Chester.

Après avoir passé toute la journée de vendredi dans l'Ohio, le président sortant Barack Obama devait y effectuer son premier arrêt samedi et il y reviendra dimanche et lundi.

Marathon présidentiel

Engagés dans une course sans aucun temps mort qui limite les repos nocturnes à une poignée d'heures, les deux candidats devaient tous les deux s'arrêter à Dubuqe, dans l'Iowa (centre), parmi d'autres étapes.

Les démocrates ont affiché leur confiance ces derniers jours. Les républicains ont quant à eux mis en avant "l'élan" qui leur permettrait de reconquérir la Maison blanche.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS