Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Obama raille les millions reçus par les candidats républicains

Bowie - Le président américain Barack Obama a vilipendé jeudi les sommes d'argent faramineuses versées par de grandes sociétés dans le but de soutenir les candidats républicains aux élections législatives de mi-mandat. Le scrutin aura lieu dans moins d'un mois.
Barack Obama a notamment critiqué le manque de transparence de ces donateurs, qui bien souvent restent anonymes et contribuent généralement au financement des campagnes de ses adversaires républicains.
Ces sociétés sont parfois "des compagnies pétrolières, parfois des sociétés d'assurances, parfois des sociétés de Wall Street. On ne sait jamais. Elles ne pipent mot. Il n'empêche, les vannes sont ouvertes", a lancé Barack Obama lors d'un meeting du parti démocrate dans le Maryland, un Etat proche de Washington.
Lors des élections du 2 novembre, un tiers des sièges du Sénat et la totalité des sièges de la Chambre des représentants seront renouvelés.
Selon le président américain, les financements passent par des "organisations indépendantes gérées par des responsables républicains. Ils se font passer pour des associations apolitiques, à but non lucratif".
Ces groupes "portent des noms comme 'Les Américains pour la prospérité', ou le 'Comité pour la vérité en politique' ou encore 'Les mères en faveur de la maternité'. En fait, celle-là je viens juste de l'inventer", a-t-il plaisanté.
Si pour cette campagne l'argent coule à flot, c'est en grande partie grâce à une décision de la Cour suprême qui, en janvier dernier, a levé une règle interdisant aux entreprises privées de puiser directement dans leur trésorerie pour financer des spots électoraux en faveur ou en défaveur d'un candidat.
Barack Obama avait vigoureusement critiqué cette décision de la plus haute juridiction des Etats-Unis.
Plus grave, selon lui, l'irruption de "sociétés étrangères" dans la politique américaine.
"Des groupes qui reçoivent de l'argent venu de l'étranger investissent des sommes énormes afin de peser sur les élections américains et ils ne vous disent pas d'où provient l'argent qui paye leurs spots électoraux", a affirmé le président américain jeudi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.