Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président des Etats-Unis Barack Obama s'est déclaré mercredi en faveur des mariages homosexuels. C'est la première fois que le chef de la Maison blanche se prononce en public en faveur du mariage gay, une question qui divise les Américains.

"Il est important pour moi d'aller de l'avant et d'affirmer que des personnes du même sexe devraient être autorisées à se marier", a déclaré M. Obama. Le président, a précisé la chaîne ABC, a bien souligné qu'il exprimait là une opinion personnelle et que c'était à chaque Etat américain de se prononcer sur la question.

M. Obama avait jusqu'ici adopté une attitude très ambiguë sur un sujet de société potentiellement explosif. Depuis des mois, le président démocrate, qui s'était dit en faveur des partenariats civils en 2008, sans aller jusqu'à soutenir le mariage homosexuel, s'était contenté d'affirmer que sa position était "en train d'évoluer" à ce sujet.

"Un grand pas"

L'organisation Human Rights Campaign, qui milite pour les droits des homosexuels, a salué la déclaration "historique" du président. Pour Neera Tanden, du Center for American Progress, il s'agit d'"un autre grand pas sur la voie de l'égalité".

Il y a trois jours, le vice-président Joe Biden avait déclaré dans une interview télévisée qu'il n'était pas gêné par le mariage homosexuel. Le probable adversaire républicain de M. Obama à l'élection présidentielle du 6 novembre, Mitt Romney, y est quant à lui opposé.

Un sujet qui divise

Selon un sondage Gallup rendu public cette semaine, la moitié des Américains pensent que les homosexuels devraient pouvoir se marier, et 48% sont hostiles à cette idée. Près des deux tiers des démocrates sont favorables au mariage entre personnes du même sexe, ainsi que plus de la moitié des indépendants.

Chez les républicains, les partisans du mariage homosexuel sont moins de 25%. Mais les militants gays du Grand Old Party ont salué les propos du président démocrate.

Six Etats et le District de Columbia autorisent le mariage gay et lesbien. Dans 39 Etats, le mariage gay est spécifiquement interdit.

ATS