Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Marcel Winistoerfer, maire de Moutier, pose dans l'Hôtel de Ville avec l'urne de vote.

Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Des mesures exceptionnelles ont été prises pour éviter des irrégularités lors du vote de Moutier (BE) sur son avenir. La plus spectaculaire est l'envoi par la Confédération de sept observateurs de l'Office fédéral de justice.

C'est en raison de l'importance de ce scrutin hautement émotionnel que le gouvernement bernois a arrêté ce dispositif d'entente avec l'Office fédéral de la justice (OFJ) et les autorités prévôtoises. Pour tous les acteurs, il s'agit de clore la Question jurassienne et d'éviter des recours auprès des tribunaux.

Les observateurs vont suivre le déroulement du scrutin dans le local de vote qui sera ouvert le vendredi soir, samedi et dimanche matin à la Sociét'halle, explique Jean-Christophe Geiser, le responsable du dossier jurassien à l'OFJ. Ces juristes seront les garants du bon déroulement des opérations de vote.

"Ces observateurs ne doivent être domiciliés ni dans le canton de Berne ni dans celui du Jura", précise Jean-Christophe Geiser. C'est lui qui a contacté des collègues pour savoir s'ils étaient prêts à assumer cette mission de surveillance. Ces juristes suivront aussi suivre le dépouillement effectué par des représentants des partis.

Bons offices

Cette action s'inscrit dans le cadre de la mission des bons offices de la Confédération. Ces personnes ne pourront toutefois pas intervenir directement mais seulement rédiger un rapport. Des observateurs fédéraux avaient déjà été engagés lors du vote en novembre 2013 sur le principe de création d'un canton.

Avec le président du bureau de vote, Jean-Christophe Geiser s'est rendu la semaine dernière dans des homes de Moutier à la demande des directions d'établissements. Il s'agissait d'aider des personnes souffrant d'un handicap physique à remplir leur bulletin ou de rencontrer des personnes atteintes dans leur santé mentale.

Sur les 15 personnes qui ont reçu la visite de l'observateur et du président du bureau de vote, 9 ont voté. Le matériel de celles qui n'étaient mentalement pas en mesure de le faire ou qui n'ont pas souhaité accomplir ce geste a été acheminé à l'OFJ pour y être conservé.

L'une des missions des observateurs neutres de l'OFJ consistait à sensibiliser les directions des institutions pour personnes âgées ou en fin de vie au traitement réservé au matériel de vote des pensionnaires.

Bulletins sous escorte policière

Les observateurs surveilleront également le transport sous escorte policière, depuis Berne à Moutier, des urnes scellées contenant les enveloppes-réponses du vote par correspondance. Elles ont été libellées à l'adresse de l'OFJ à la place de l'administration communale pour assurer un traitement irréprochable. Il n'y aura pas de dépouillement anticipé.

C'est une première en Suisse qu'une votation soit accompagnée de tant de mesures. Ce déploiement s'explique principalement en raison du potentiel de passion de ce dossier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS