Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un très fort séisme, de magnitude 8,6, est survenu mercredi au large de l'île indonésienne de Sumatra, déclenchant une alerte au tsunami dans l'océan Indien. Mais elle a été vite levée face à l'absence de vagues significatives, de dégâts ou de victimes.

Le séisme a eu lieu à 10h38 (heure suisse), à 23 km de profondeur et à environ 430 km au sud-ouest de Banda Aceh, selon l'Institut américain de géophysique (USGS). Le tremblement de terre a été suivi par plusieurs fortes répliques, dont une de 8,2.

Le Centre américain de surveillance des tsunamis du Pacifique a rapidement émis une alerte sur l'ensemble de l'océan Indien, comme nombre de pays de la région, avant de la lever vers 15h00 (heure suisse) face à l'absence de raz-de-marée importants.

Mouvement horizontal

"Les niveaux de la mer observés indiquent à présent que la menace a diminué pour la plupart des zones concernées, l'alerte au tsunami que le centre avait émise est donc levée", ont déclaré les scientifiques américains. L'Indonésie, l'Inde, puis le Sri Lanka, la Thaïlande et le Kenya ont à leur tour levé leurs alertes sur toute leur façade maritime.

Selon des experts, le risque de tsunami semblait "faible". Le mouvement était horizontal et non vertical et n'a pas causé de déplacement apparent du fond de la mer, ce qui est à l'origine des tsunamis, a expliqué le British Geological Survey.

Le tremblement de terre n'en a pas moins suscité un vent de panique sur l'île de Sumatra, réveillant le spectre du tsunami qui avait fait 220'000 morts sur les rivages de l'océan Indien, dont 170'000 à Aceh le 26 décembre 2004. Le raz-de-marée avait été déclenché par un séisme de magnitude supérieure à 9 sur l'échelle ouverte de Richter.

La secousse a été ressentie mercredi pendant environ cinq minutes, a témoigné un journaliste de l'AFP à Banda Aceh.

ATS